Quelques réalisations pratiques

Publié le par CHAM

QUELQUES REALISATIONS ET PRATIQUES 

trois ans de formation en maçonnerie pour des jeunes sans qualification

De 2002 à 2005 le CHAM a coordonné et encadré un chantier de formation aux techniques de maçonnerie de conservation sur un site inscrit sur la liste du Patrimoine Mondial de l’UNESCO à Kilwa en Tanzanie.  Vingt jeunes villageois ont profité de cette opportunité de formation et d’emploi et leurs travaux ont porté sur les ruines de deux mosquées et un palais de la période médiévale.  Cette intervention a été sollicitée par le Département des Antiquités tanzanien et a été financé à travers un fonds du Ministère des Affaires Etrangères français.

 une expérience de terrain pour des étudiants et la promotion du volontariat sur le patrimoine

  Depuis 2000 les actions sur le site du Patrimoine Mondial de Khami au Zimbabwe (site en pierre sèche du XVIème siècle) visent à introduire la notion et les pratiques de volontariat sur le patrimoine en Afrique Australe.  Ces chantiers constituent les opérations de conservation les plus significatives menées sur le site à ce jour.  Cent trente étudiants en archéologie, histoire et architecture, issus de neuf pays africains, ont pu travailler sur le site et profiter d’un programme de visites guidées et d’exposés par des professionnels de la conservation.  Ces chantiers sont organisés et encadrés par les Musées et Monuments Nationaux du Zimbabwe en partenariat avec le CHAM et sont soutenus par l’Ambassade de France et par le bureau régional de l’UNESCO.

 des formations alliant la théorie à la pratique

 

 

 Avec le soutien du Ministère de la Culture français, le CHAM a organisé une vingtaine de stages « Monuments Historiques » de deux semaines à Lille.  Ainsi des jeunes venant de tous horizons ont pu être formés à la conservation du patrimoine, tout en contribuant à la sauvegarde d’une partie de la citadelle construite par Louis XIV au XVIIème siècle.  La formation se base essentiellement sur des séances de chantier de maçonnerie de briques et de la taille de pierre, complétées par des exposés et des visites commentées, menées par un architecte en chef des monuments historiques.

 impliquer les demandeurs d’emploi dans la mise en valeur d’un lieu identitaire

 

 

 A La Réunion (Océan Indien), les Lazarets est un lieu symbolique pour la population pluriethnique de l’île. Ici les nouveaux arrivants engagés pour travailler dans les plantations à la fin du XIXème siècle étaient placés en quarantaine.    Sur plusieurs années le CHAM organise, en lien avec une association d’insertion, un chantier de rénovation des bâtiments abandonnés pour leur réutilisation en tant que lieu de mémoire et centre culturel.  Cette opération donne une opportunité aux demandeurs d’emploi de travailler pour la mémoire de l’île tout en se créant de nouvelles perspectives pour leur avenir.

 des vacances utiles et originales pour des adolescents

 

 

 Chaque été le CHAM organise un chantier au château médiéval de Saint Quentin Fallavier (au sud-est de la France ), en lien avec la municipalité.  Ce camp, avec un encadrement technique et pédagogique renforcé, est destiné aux bénévoles de 16 et 17 ans souhaitant participer à un travail bénévole sur le patrimoine pendant leurs vacances scolaires.   Le Ministère de la Jeunesse soutient ce moyen privilégié de rencontres et d’action pour les adolescents.

 

 

 

 

 

Publié dans Partenariats

Commenter cet article

SEKIA 21/09/2010 20:27


Chers amis,
Je viens à peine de découvrir votre association à travers d'abord le blog et ensuite le site.
Avant tout, j'aimerais que vous sachiez que " DIVINE communication" est une agence de communication en devenir et je suis aussi co-organisateur du Fest'arts, un festival pour mettre évidence tout
le patrimoine culturel du Mali.
Une sollicitation. Un partenariat échange entre l'association CHAM et l'association SEKO NI DONKO la notre.
Je suis vrament tomber sous le charme de votre travail que je n'ai pas pu écrire sur l'email de l'asso.
N'empêche, l'agence pour rayonnement a besoin d'un regard extérieur.
A très bientôt

Emmanuel